• * The eye

     

    Streaming

    The eye

     

    Célèbre violoniste, Sydney Wells est belle, intelligente, très indépendante... et aveugle, depuis ce tragique accident qui lui a coûté la vue quand elle était enfant. Sydney vient de subir une double transplantation de la cornée. Après vingt ans dans le noir, elle pourra bientôt enfin revoir. Le Dr Paul Faulkner est chargé de l'aider à surmonter les difficultés qui accompagnent le fait de retrouver la vue. Avec son soutien et celui de sa soeur Helen, Sydney s'adapte peu à peu.
    Mais sa joie est de courte durée. D'étranges images, inexplicables et effrayantes, lui apparaissent. Séquelles de l'opération ? Réaction du cerveau ? Ou s'agit-il d'autre chose de bien plus terrible ?
    Alors que ses proches se mettent à douter de sa santé mentale, Sydney est de plus en plus convaincue que ses nouveaux yeux ont ouvert la porte d'un monde terrifiant qu'elle seule peut voir...

     

    * The eye   * The eye

     

    Réalisateurs : Xavier Palud & David Moreau

    Durée : 1h37

    Année : 2008 (247 546 entrées)

     

    Casting

    Jessica Alba, Alessandro Nivola, Parker Posey.

     

    Mon avis

    Jessica Alba dans un rôle qui n'a pas du être des plus faciles à interpréter. Inquiétant, intriguant, ce film réuni pas mal de points forts. Dommage qu'il ne soit pas plus connu qu'il ne l'est.

     

    Anecdotes

    * The Eye est inspiré d'un véritable fait divers, l'histoire inquiétante d'une jeune femme venant de subir une greffe de la cornée et qui mis soudainement fin à ses jours alors qu'elle semblait mener une vie parfaitement saine et équilibrée.

    * The Eye est le remake américain du The Eye des frères hong-kongais Danny et Oxide Pang, réalisé en 2002. Un classique asiatique de la peur qui a connu deux suites, The Eye 2 et The Eye 3, toujours sous la direction de la fratrie Danny.

    * Avec The Eye, l'actrice Jessica Alba a l'opportunité d'élargir son registre à un univers bien plus sombre que celui des films dans lesquels elle s'est illustré auparavant. Elle évoque cette nouvelle expérience ainsi que la complexité de son rôle : "Le rôle de Sydney était complexe et a demandé beaucoup de préparation. J'avais très envie de faire un thriller horrifique, mais je cherchais un projet de qualité. Trop souvent, ces films ne sont que des slashers, les protagonistes meurent dans les circonstances les plus atroces dans une répugnante abondance de sang. The Eye n'a rien à voir avec ce genre-là, c'est un film élégant, très bien écrit, et Sydney est un personnage riche et réellement intéressant. Son parcours, le fait qu'elle retrouve la vue, tout ce qui s'ensuit et qu'elle doit affronter, tout cela m'a tout de suite plu."

    * C'est grâce à leur premier film, Ils, que les réalisateurs français Xavier Palud et David Moreau ont attiré l'attention des producteurs américains qui leur ont finalement confié la réalisation de The Eye. Ils marchent ainsi sur les pas d'autres réalisateurs hexagonaux ayant traversé l'atlantique comme Christophe Gans, Florent Emilio Siri, Jean-Francois Richet, Alexandre Aja ou, plus récemment, Xavier Gens.

    * Si The Eye fait intervenir des éléments surnaturels, l'intrigue de base repose sur un véritable phénomène scientifique connu sous le nom de "mémoire cellulaire". Le producteur exécutif Darren Miller explique ainsi que "certaines personnes ayant subi des greffes d'organe ont présenté des comportements caractéristiques des individus donneurs." La productrice Paula Wagner ajoute quant à elle que "des gens à qui l'on a greffé l'organe d'un donneur fumeur ont brusquement éprouvé l'envie de fumer. Certains autres ont soudain été attirés par le sport et ont découvert par la suite que leur donneur était fan de sport. Bien entendu, The Eye est une pure fiction, mais il extrapole à partir d'un phénomène qui existe et l'entraîne dans le domaine du surnaturel.

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :