• * Massacre à la tronçonneuse : le commencement

     

    Streaming

    Télécharger

     

    1969, en pleine guerre du Vietnam. Dean a été tiré au sort pour partir se battre et son frère aîné, tout juste rentré du front, est prêt à y retourner pour le protéger. Avant l'échéance fatidique, les deux frères et leurs petites amies, Bailey et Chrissie, se retrouvent en virée au Texas, décidés à prendre du bon temps.
    Lorsqu'un motard les agresse, leur vie bascule. Pris en chasse, ils tentent de s'enfuir, mais la course finit en accident. Chrissie est éjectée du véhicule. De loin, elle assiste à la tentative de vol du motard sur les siens et à l'arrivée salvatrice du shérif Hoyt.
    Pourtant, elle ne tarde pas à découvrir que derrière ce sauveur se cache un bourreau. Celui qui était censé venir en aide à ses amis va les conduire droit en enfer. Les autres membres de la terrifiante famille Hewitt n'habitent pas loin. Face à l'horreur, Chrissie est le dernier espoir de ceux qu'elle aime.

     

    * Massacre à la tronçonneuse : le commencement * Massacre à la tronçonneuse : le commencement

     

    Réalisateur : Jonathan Libesman

    Durée : 1h32

    Année : 2006 (81 058 entrées)

     

    Casting

    Jordana Brewster, Taylor Handley, Diora Baird, Matt Bomer, R. Lee Ermey, Kathy Lamkin.

     

    Mon avis

    Vu et revu pour beaucoup je pense. Il fait parti des cultes dans la catégorie horreur. Ce deuxième volet (mieux à regarder en premier) est tout aussi sympa que le premier film. La scène du "visage" est assez terrible. Une fin tragique avec le petit rappel de la voix off...

     

    Anecdotes

    * Ce n'est finalement pas Michael Bay qui se chargea de réaliser ce prequel - comme il en était question au départ - mais Jonathan Liebesman, cinéaste de Nuits de terreur, qui remplaça Marcus Nispel derrière la caméra. Quant au rôle de l'héroïne sexy, Jessica Biel (Mary - 7 à la maison) laissa sa place à la non moins séduisante Jordana Brewster (Mia Toretto - Fast and Furius 4, 5 & 6).

    * Sur le film de 2003, les producteurs avaient pu vérifier l'utilité d'organiser des rencontres avant le tournage entre des comédiens censés jouer un groupe. Ils ont répété l'expérience en allant plus loin. Michael Bay se souvient : "Quelques semaines avant le début des prises de vues qui ont démarré en octobre 2005, nous avons fait en sorte que l'équipe passe beaucoup de temps ensemble. C'est un atout inestimable pour le jeu, qui permet à chacun de mieux connaître l'autre et de jouer vraiment avec un lien authentique." Point fort de cette approche originale, toute l'équipe de comédiens s'est longuement rendue sur le décor qui allait à nouveau servir après avoir été utilisé sur le film de Marcus Nispel.

    * La production a de nouveau eu recours à cette vieille ferme, bâtie en 1854 et abandonnée depuis les années 60, qui n'avait pas bougé depuis le précédent tournage. C'est au chef décorateur Marco Rubeo qu'a été confié le soin de créer l'environnement du film. Il raconte : "Nous devions être cohérents avec le film de 2003 tout en ayant une approche différente d'un point de vue visuel. Jonathan Liebesman avait sa propre vision des choses. Nous devions aussi rajeunir tous les décors déjà vus puisque l'action de ce film se déroule quelques années plus tôt."
    Le réalisateur, le chef décorateur et le directeur de la photographie, Lukas Ettlin, ont collaboré étroitement pour définir le style du film. Jonathan Liebesman explique : "J'ai choisi une approche de réalisation assez concrète, proche du documentaire. Pour l'ambiance, nos couleurs de base étaient le blanc, le bleu et le rouge. Tout est parti de l'idée d'un drapeau américain aux couleurs désaturées. Nous avons aussi incorporé des éléments ou des images qui tirent sur le sépia pour donner l'impression que le temps a passé sur ce village et cette famille."

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :