•  

    Les films

    Serial killer clown : ce cher Monsieur Gacy

    Gacy

     

    Nous sommes en plein mois d'octobre et tandis que les clowns tueurs sèment de nouveau la terreur à l'approche d'Halloween, je vous présente Pogo, le clown tueur des Etats-Unis. Mais celui-ci fût bien réel.

     

    17 mars 1942 - 10 mai 1994 (injection létale).

     

    John Wayne Gacy était un bon mari ainsi qu'un bon père. Homme au grand coeur, il porte son costume de clown pour collecter des fonds qu'il reverse au parti démocrate et fait également quelques dons pour les enfants de l'hôpital local.

    Mais sous le masque...

    C'est le 21 décembre 1968 que la police découvre l'horreur que John Wayne Junior dissimulait sous le sol de sa maison : ce ne sont pas moins de vingt-six corps de jeunes hommes que les policiers découvrent mais Gacy ne s'est pas arrêté là puisqu'il fût condamnés pour le meurtre de trente-trois hommes. Il est le tueur en série ayant reçu la plus lourde peine : vingt-et-une condamnations à perpétuité ainsi que douze condamnations à la peine de mort.

     

    Retour en enfance.

    John Wayne Junior est un enfant malmené par son père, alcoolique et violent. Aussi, il l'insulte régulièrement de noms destinés aux hommes aimant la gente masculine.

    A dix-sept ans, il quitte le lycée et devient concierge dans un salon funéraire de Las Vegas. C'est ici qu'il découvrira sa fascination pour les défunts et commettra ses premiers actes nécrophiles.

     

    Faits marquants

    * L'ancienne cellule que Gacy occupait à la prison de Joliet (Illinois, États-Unis) a été utilisée pendant le tournage de la série télévisée Prison Break.

    * John Wayne Gacy apparaît également, sous forme de caricature, dans un épisode de South Park en compagnie de deux autres tueurs en série, Ted Bundy, et Jeffrey Dahmer.

    * On peut entendre un extrait d'une interview de John Wayne Gacy dans l'introduction de Butcher the Weak par le groupe de Death metal Devourment.

    * Dans la série American Horror Story: Freak Show, le personnage "Twisty le Clown Tueur" est inspiré de John Wayne Gacy

    * On peut entendre un extrait d'une interview de John Wayne Gacy dans l'introduction de Butcher the Weak par le groupe de Death metal Devourment.

     Source : Wikipedia

    Joyeux Halloween !

     


    votre commentaire
  •  

    Les films :

    Amityville, la maison du diable

    Amityville 2 : le possédé

     

    13 Novembre 1974, 3h15 - Etats-Unis.

     

    L'histoire des Defeo.

    Six membres de la famille DeFeo sont assassinés en pleine nuit, sous les coups d'un fusil 35mm tenu par les mains du jeune Ronald Junior -Rony-, 23 ans, l'aîné de la fratrie de quatre enfants. La plupart étaient encore endormis lorsque les balles les traversèrent.

     

    C'est à 18h35 que Joey Yeswit, témoin de la scène de crime, appelle la police pour leur signaler les meurtres de la famille DeFeo dont Rony lui a fait part, après avoir été le trouver dans un bar.

     

    La version de Ronald Defeo Junior.

    Ne pouvant trouver le sommeil, Rony quitta le domicile familial sur les coups de 4h du matin le 13 novembre 1974, pour aller travailler. Il tenta en vain de contacter sa famille par téléphone toute la journée lorsqu'en fin d'après-midi, il décida de rentrer chez lui et découvrit ainsi les cadavres de sa famille. Ce n'est qu'après plusieurs heures d'interrogatoire et moult incohérences que Rony avoua le meurtre, aidé de deux amis (l'un ayant pris la fuite après le massacre) et de sa soeur de Dawn.

    Seconde version : il aurait entendu une voix lui ordonnant de tuer toute sa famille.

    La maison du révérend John Jeremy Ketchum aurait été bâtie sur le terrain de la maison du Diable en 1600. Ce dernier aurait torturé à mort les Indiens Massapequa, originaires du Massachaussets, avant de les jeter dans le lac. Il se serait suicidé dans sa cave en se tranchant la gorge pour hanter les lieux. Puis, la maison fût rasée pour devenir un cimetière indien. C'est en 1928 que la maison d'Amityville que l'on connait si bien y fût construite.

     

    Ce qu'en dit la police.

    Au moins deux personnes seraient à l'origine des meurtres, la chemise de nuit de Dawn DeFeo, 18 ans, portant des traces de poudre non brûlées, caractéristiques des marques provenant d'un coup par tiré elle-même. 

     

    L'histoire des Lutz.

    Le 18 décembre 1975, la famille Lutz prend possession de la maison du 112 Ocean Avenue, avec leurs trois enfants. Dès leur emménagement, ils demandent au Père Pecoraro de bien vouloir bénir la demeure. Ce dernier aurait entendu une voix lui ordonnant expressément de quitter les lieux. S'ensuivirent alors une série de phénomènes inexpliqués qui pousseront la famille a quitter la maison le 14 janvier 1976.

     

    Manipulation ou réalité ?

    Certains pensent que les Lutz se seraient servi de l'histoire d'Amityville pour faire un buzz médiatique, aidés et soutenus par William Weber, l'avocat de Ronald DeFeo Junior. D'autres, en revanche, pensent que la terrible histoire de la maison du Diable est belle et bien réelle mais que l'idée de canular circule afin de décourager les plus audacieux de se rendre sur les lieux.

     

    La maison est aujourd'hui habitée et les nouveaux propriétaires ne se sont jamais plaints de quelconques manifestations de l'au-delà. Paraîtrait-il que chaque nouveau résident a pour obligation de signer un contrat leur demandant de ne jamais parler des manifestations dont ils pourraient être témoins.

    Mythe ou réalité, le mystère demeure et demeurera pour encore bien des décennies !

     


    votre commentaire